Ryzom
Endilweis

De Ryzom Wiki

Saltar a: navegación, buscar
Faham Iriscea Endilweis
Rubber-Stamp-Lore choix Vert.png
de:Endilweis
en:Endilweis
es:Endilweis
fr:Endilweis
ru:Ендилwеис
 
UnderConstruction.png
¡Traducción que tiene que ser revisada!
¡No culpes a los contribuyentes, pero ayúdalos! 😎
Texto de referencia (Texto actualizado, utilizado como referencia) :
Notas :

L’endilweis, ou fleur vagabondante (dite aussi iriscea), est une plante annuelle qui germe d’abord au sol, avant que la partie terrestre ne se désagrège au profit de la partie aérienne. Libre alors, elle virevolte dans les airs jusqu’à trouver une plante support, où elle se fixe et finit sa croissance en épiphyte au sens strict. À la différence des plantes parasites, une épiphyte est autonome et ne prélève rien sur ses hôtes.

Elle porte une unique feuille trifoliolée, légèrement évasée, où l’eau et les débris organiques peuvent s’accumuler au point d’union des trois folioles. Chaque foliole est composé de trois lobes, le médian étant toujours plus important que les latéraux, tel une pointe de pique matis. La feuille est violette, marginée : le bord présente une bande plus ou moins large de couleur différente, généralement jaune à orangé.

La feuille est parfois confondue à tort avec l’inflorescence centrale mesurant moins d’un centimètre et composée de trois fleurs mâles réduites à une étamine entourant une fleur femelle réduite à son pistil.

Le fruit est une petite capsule verte tricoque. À maturité, les trois coques s’ouvrent, et dans un dernier élan, l’endilweis quitte son support pour un ultime envol visant à disséminer ses graines.

Usages

Les feuilles, légèrement sucrées, s’utilisent en décoctions colorées et très désaltérantes au goût anisé ; macérées, elles donnent de subtiles liqueurs ; en cataplasme, appliquées sur le front, elles soulagent migraines et mal des transports.

Les graines, très aromatiques sont utilisées en cuisine pour parfumer poissons et viandes délicates.

Notes

L’endilweis est capable de mouvement ; on parle de « nastie », car ce mouvement n’est ni orienté ni dépendant de la direction du stimulus, mais déterminé par la structure même de la feuille qui présente un petit coussinet (pulvinus) à la base de chacun de ses trois folioles, capable de provoquer une fermeture rapide et réversible de la feuille sur elle-même, lui valant parfois le surnom de papillonante ou encore fleur pudique.

Ce mécanisme complexe et mal connu met en jeu des modifications de potentiels d’action et la propagation d’une onde électrique entraînant une acidification puis une modification brusque de la turgescence due à une perte d’eau dans les cellules impliquées dans le mouvement. Ce phénomène lui permet non pas de voler librement, mais d’impulser un premier élan pour se libérer de son support, rejoindre un vent favorable, puis améliorer sa portance en phase de vol, jusqu’à atteindre une plante hôte à même de l’accueillir.

Les hôtes privilégiées de l’endilweis sont traditionnellement les plantes des forêts humides telles que la fougère cardinale ou le museau de yubo, et plus récemment une hybride de la Rosae Matia : la Rosae Yrkanis.


Last version 2019-11-15•
    Script edit.png Estado de traduccionesEsta página es una de las 23 que nos gustaría ver traducidas al español.
De.png Übersetzung angefordertGb.png TranslatedEs.png Traducción requeridaFr.png OriginalRu.png Непереведено